Qu’est-ce que le Réseau Orfeee ?

Le Réseau Orfeee, agréé par l’association Orfeee, regroupe des intervenants formés à l’approche systémique et stratégique de l’École de Palo Alto, tous spécialisés dans le traitement des problèmes et souffrances scolaires. Notre réseau nous permet de répondre à des demandes en France (Lyon, Paris, Nantes) comme en Europe francophone (Suisse, Belgique). En tant que membres du Réseau Orfeee, nous fédérons nos observations et les résultats de nos interventions (consultations, formations), afin de faire évoluer la pratique de chacun d’entre nous dans le domaine de la souffrance scolaire. Cette manière de partager notre travail entre collègues nous permet en outre de conserver une rigueur et une objectivité dans nos interventions, en les soumettant régulièrement au regard critique de nos pairs. Nous restons ainsi fidèles aux pratiques originelles de l’École de Palo Alto et du Mental Research Institute en particulier, qui était composé de chercheurs travaillant sur le mode de la thérapie brève en équipe. Nous souhaitons enfin par nos observations et nos études de terrain apporter un matériau de réflexion aux chercheurs de l’association Orfeee, afin de recevoir en retour leurs observations et suggestions, qui nous permettent d’affiner notre capacité d’analyse et d’action.

Pourquoi un Conseil scientifique et un Réseau Orfeee -  Yves Winkin, Président d’Orfeee

Animé par Marie Quartier, le Réseau Orfeee dispense des consultations à Lyon, Paris, Nantes et Genève, ainsi que des conférences et des formations sur tout le territoire français et en Europe francophone. Vous êtes formé(e) au modèle de Palo Alto et souhaiteriez exercer votre activité dans le cadre du Réseau Orfeee : pour toute information personnalisée, contactez-nous.

Référence à Palo Alto

Quels sont les principes d’intervention de l’École de Palo Alto ?

Dans la lignée des travaux du naturaliste et anthropologue Gregory Bateson (voir bibliographie), l’École de Palo Alto repose sur une épistémologie bien identifiée qui donne une place majeure à l’aspect interactionnel dans le travail sur les souffrances psychologiques. Comme a pu le dire Bateson, une main, ce n’est pas cinq doigts, mais cinq relations entre des doigts. Cette image illustre l’idée que ce sont les relations qui comptent, avant les individus. Un individu n’est jamais exactement le même selon les relations dans lesquelles il est pris. Tout est histoire d’interactions : certaines poussent à la violence les êtres les plus doux, d’autres apaisent les plus nerveux. C’est pourquoi cette épistémologie stipule une non-normativité et une absence de jugement de valeur. L’homme normal n’existe pas, a écrit le psychiatre Don Jackson, fondateur du Mental Research Institute, car la normalité est une notion purement relative, systématiquement liée à un contexte. Pour l’Ecole de Palo Alto, seul l’apaisement de la souffrance est l’indice de l’efficacité d’une intervention, et non le retour à une norme supposée. Cet apaisement se fait par l’analyse des relations, des messages échangés, des émotions en jeu, qui seront retravaillés afin de conduire la personne en souffrance vers une modification de ses interactions avec le monde comme avec elle-même.

Gregory Bateson

Gregory Bateson (1904-1980)

Responsables du Réseau Orfeee

marie_quartier

MARIE QUARTIER

Responsable du Réseau Orfeee

Professeur agrégé de lettres, formée aux interventions systémiques et stratégiques de l’Ecole de Palo Alto, Marie Quartier est formatrice et thérapeute diplômée et agréée par l’Institut Gregory Bateson. Après avoir développée depuis cinq ans  une activité spécifiquement dédiée à la lutte contre la souffrance scolaire, elle contribue à la conception comme au développement de l’association Orfeee et anime le Réseau Orfeee. Spécialisée dans l’accompagnement des problématiques des enseignants et des élèves en souffrance à l’école, elle intervient régulièrement  en tant qu’experte pour le ministère de l’Education Nationale. Elle reçoit en consultations à Lyon et donne des formations et des conférences en France comme en Europe francophone. Chargée de cours à l’université Lyon 2, elle est l’auteur de Harcèlement à l’école, lui apprendre à s’en défendre, aux éditions Eyrolles (2016).

MG_S

MARIE-GUILHEM SCHWARTZ

Responsable-adjointe du Réseau Orfeee

Au terme de 17 années comme podologue et formatrice en milieu hospitalier,  Marie-Guilhem Schwartz s’est formée à l’approche systémique et stratégique de l’Ecole de Palo Alto à l’Institut Gregory Bateson. Depuis 2011, elle s’est spécialisée dans le domaine de la souffrance scolaire et donne des consultations, des formations et des conférences pour le Réseau Orfeee en France ainsi que dans des institutions francophones à l’étranger (Luxembourg, Suisse, Maroc, etc.). Elle développe par ailleurs une activité ciblée dans le milieu médico-social.

Le Réseau Orfeee dispense des consultations à Lyon, Paris, Nantes et Genève, ainsi que des conférences et des formations sur tout le territoire français et en Europe francophone. Pour obtenir les coordonnées d’un membre du Réseau Orfeee dans votre ville, contacter : reseau@orfeee.fr

Voici quelques membres du Réseau Orfeee que vous pouvez joindre directement:

  • Noëlle Lebeau, à Paris et dans l’Indre, Tel : 06 80 38 14 63
  • Sabine Mulko, à Paris, Tel: 06 15 10 28 53
  •  Marie-Charlotte CLERF, dans l’Oise: 4 voie de la Petite Traversière 60270 GOUVIEUX Tel: 06.60.87.20.35
  • Gwenaelle Perelle, à Marseille: association « Plus fort », guenaelle.perelle@plus-fort.fr

Consultations

Comment se déroulent les consultations ?

Une analyse du problème ici et maintenant, en vue d’une résolution

Une consultation, qu’elle soit de l’ordre de la consultation thérapeutique, du coaching ou de la supervision, commence toujours par l’analyse très approfondie du problème tel qu’il se présente ici et maintenant. Nous prenons en compte, bien entendu, tout l’historique que vous nous apportez, car il nous donne des indications précieuses sur la manière dont se sont mises en place vos habitudes en termes de communication, de relations, de réponses émotionnelles et de réactions à ces réponses. Mais nous ne nous concentrons pas sur le passé, car c’est la manière dont le problème se maintient au présent que nous allons travailler avec vous, afin de vous aider à en sortir. La thérapie brève, dans la lignée de Gregory Bateson, postule en effet que l’esprit humain est en permanence en situation d’apprentissage, et que seule la rigidité des perceptions et des réflexes émotionnels ou comportementaux l’empêche d’évoluer avec les expériences de la vie afin d’en traverser les difficultés et d’en tirer le bénéfice. Rien n’est définitivement figé, malgré les expériences traumatiques du passé, malgré les pièges relationnels dans lesquels nous nous laissons parfois prendre. Chacun de nous peut pourtant se sentir parfois emprisonné dans un scénario répétitif qui le fait souffrir : disputes continuelles avec nos enfants, tensions avec nos proches – ou nos élèves, pour les enseignants, maltraitances subies de la part de nos pairs, etc.

Sortir des tentatives de solutions qui maintiennent nos problèmes

« Faites vous-même votre malheur » disait Paul Watzlawick, qui fut l’un des membres majeurs du groupe de chercheurs-thérapeutes du Mental Research Institute de Palo Alto, dans un de ses titres célèbres en forme de boutade. Il souligne ainsi que nous mettons consciemment ou inconsciemment en place des réflexes, des réactions – sous forme de pensées, comportements, émotions – qui nous maintiennent dans nos problèmes alors même que nous croyons tout faire pour nous en sortir. C’est pourquoi le travail en séance est destiné à comprendre quelle est votre perception du problème, quelles sont vos tentatives de solutions pour aller mieux, quelles sont vos manières de réguler vos relations comme vos émotions, afin de déceler ce qui pourrait être changé pour sortir des cercles vicieux de la souffrance. Mais le travail se fait également entre les séances : c’est la deuxième phase de l’accompagnement.

Induire le changement dans la vie de tous les jours et devenir autonome

Le nécessaire travail entre les séances consiste en effet à induire puis à consolider le changement, en suivant des prescriptions comportementales. Celles-ci sont convenues d’un commun accord avec vous, selon nos indications, et sont toujours réalisables quoique souvent hors des sentiers battus. Elles vous permettent de concrétiser le travail amorcé en séance et de vous donner la maîtrise de la résolution de votre problème, de l’apaisement de votre souffrance. De ce fait, la thérapie brève n’induit pas de dépendance, bien au contraire, puisque toute dépendance serait le signe d’un échec : elle signifierait que nous sommes, en tant que thérapeutes, entrés dans votre système de tentatives de solutions inefficaces. C’est une des raisons pour lesquelles ce mode d’intervention est destiné à être limité dans le temps, même si certaines situations nécessitent une consolidation sur une plus longue durée. Le suivi en thérapie brève nécessite en moyenne entre 5 et 10 séances.

Problèmes et souffrances scolaires : les praticiens du Réseau Orfeee

Formés à la thérapie brève systémique et stratégique de l’Ecole de Palo Alto, nous sommes en tant que praticiens du Réseau Orfeee spécialisés dans les problématiques de souffrance scolaire.

Un grand nombre de consultations dans ce domaine et un travail d’observation mené depuis des années nous ont conduits à une forme d’expertise que nous souhaitons en permanence faire évoluer, en particulier grâce aux apports des membres du conseil scientifique d’Orfeee. Nous recevons en consultation les enfants et adolescents, mais également les parents d’élèves ainsi que les enseignants qui ont besoin d’un accompagnement personnalisé afin de résoudre les problèmes relationnels qu’ils rencontrent. Les problématiques les plus fréquentes que nous sommes amenés à traiter sont celles liées aux apprentissages (perte de confiance en soi, manque de concentration, décrochage…), mais également les maltraitances entre pairs, les phobies scolaires ou autres symptômes d’angoisse, les conflits entre parents et enfants, ainsi que les difficultés professionnelles des enseignants. En dehors des consultations spécialisées en souffrance scolaire, nous recevons également en consultations généralistes pour les problèmes suivants : problèmes alimentaires (boulimie, anorexie…), angoisses et phobies, dépressions, symptômes obsessionnels, problèmes relationnels familiaux ou professionnels. En effet, nous avons reçu une formation certifiante, délivrée par l’Institut Gregory Bateson, représentant officiel du Mental Research Institute de Palo Alto (www.igb-mri.com).

Informations

  • Les séances des praticiens du Réseau Orfeee durent 45 minutes.
  • 60 euros (tarif indicatif Lyon), 80 euros (tarif indicatif Paris)

Contact pour les consultations

  • reseau@orfeee.fr
  • 09 53 81 40 61
  • 12, place Lieutenant Morel, 69001 Lyon